TÉLÉCHARGER SANG POUR SANG EBALE ANGOUNOU GRATUIT

Les mutins sont fusillés du côté de Mbalmayo, et la vie reprend son cours normal. J’avais alors menacé d’étaler tous les « petits secrets » du Président de la République, par une déclaration plutôt innocente, mais lourde de conséquences: Mais l’autre essaie de la rassurer. Une des deux bandes sonores dans lesquelles la défunte avait consigné des révélations sur sa vie avec son mari est récupérée. En se retrouvant dans la forme de l’animal, on effectue une sorte de ressourcement, pour se redynamiser et cristalliser en soi les caractères prédominants chez ledit animal.

Nom: sang pour sang ebale angounou
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 32.52 MBytes

Le pouvoir est vraiment absurde. Il voudrait en partir, continuer sa carrière militaire ailleurs. Mais ce poste, le futur Président doit l’avoir sous une condition quelque peu saumâtre: Ces partenaires se comptent dans son entourage immédiat essentiellement, et parmi ses collaborateurs et autres hautes personnalités de l’Etat. La question va se compliquer dans le verset 23 du chapitre 13, quatrième évangile:

Enregistrer un commentaire Laissez nous un commentaire sur cet opinion.

Cameroun: Paul Biya serait-il ou aurait-il été homosexuel? – Prisma Canal International

L’exil, de nombreux Camerounais y ont goûté avant moi. Déjà avec la première République. Certains n’en sont jamais revenus.

Par option ou par contrainte. D’autres, plus heureux, ont pu effectuer un retour au bercail. Je pense plus particulièrement à mon frère Abel Eyinga.

Le Président Ahidjo de par ses méthodes totalitaires et sanv, avait amené bon nombre de Camerounais à quitter leur pays pour des raisons de sécurité, parce qu’ils sentaient leur vie menacée. Avec l’arrivée de Paul Biya, un homme d’une toute autre culture, on a attendu de grands changements.

PAUL BIYA INVITE LES GRANDS MAÎTRES SATANISTES S’ABREUVER DU SANG AU PALAIS PRÉSIDENTIEL

D’ailleurs de nombreux exilés sont rentrés au pays en ayant aang foi au discours du Président. Mais la deuxième ne va se distinguer absolument de la première. Angounlu pense ici au Père Jean-Marc Ela, figure emblématique de l’idéologie au Cameroun, réduit aujourd’hui à l’exil. Ebsle fuite des intellectuels constitue une hémorragie telle que le pays se vide de plus en plus de ses valeurs. Mais il n’est guère plaisant eballe partir.

Même lorsque cela semble être une nécessité vitale, il y a toujours au fond de nous quelque chose qui nous pousse à rester, qui nous force à revenir ; quelqu’un, un souvenir, un sentiment etc Seulement, par instinct de survie on se doit de partir, comme dans mon cas.

Mon nom est Ebale Angounou. Je suis Camerounais âgé de 39 ans au 27 mai Je refuse d’être traité d’opposant au régime de Paul Biya car, je n’en suis pas un. Je m’oppose plutôt aux agnounou auxquelles il se livre pour se maintenir au pouvoir. C’est d’elles qu’il est ici question ; je les exprime sans passion, en veillant à dissocier la narration de mes états d’âme et de mes sentiments personnels. Dans les rangs de l’opposition, je compte de nombreux amis dont je suis fier, de même que j’en compte dans le cercle des amis intimes de Paul Biya dont je fus un membre.

Considéré comme un défecteur enj’ai été emprisonné dans le pénitencier de Kondengui à Yaoundé sous de fallacieuses accusations qui m’ont valu d’être condamné à trente mois de prison.

Je garde encore des séquelles de cette affreuse détention exceptionnelle. C’est en étant dans ces conditions que j’ai publié mon tout premier ouvrage  » Paul Biya, le cauchemar de ma vie », édité par Le Messager de Pius Njawé en octobre Bien entendu, la vente et la circulation du livre furent interdites au pays.

Il ne put passer alors que sous le manteau. Qui donc me condamnera wbale prendre la vie de qui je veux, snag de donner sany vie à qui je veux? Pas Jésus-Christ en tout cas, et encore moins Dieu. Le plus remarquable d’entre tous s’intitule amgounou, roman paru au Cameroun en octobre Je compte publier bientôt, « Les Cloches Folles » et « Brume », deux romans. J’ai également sanb de la littérature politique qui ne m’a pas du tout avancé. Dans mon pays, je suis la cible des dirigeants, qui n’ont de cesse à me tenir à l’oeil, attendant le moindre faux pas de ma part, pour avoir l’occasion de me renvoyer à « Yuma ».

  TÉLÉCHARGER ALGERINO ANDALÉ GRATUITEMENT

Tout est parti de cette interview par moi accordée au journal « Le Messager » en juinalors même que j’étais devenu l’un des personnages les plus médiatisés du pays.

J’avais alors menacé d’étaler tous les « petits secrets » du Président de la République, par une déclaration plutôt innocente, mais lourde de conséquences: C’est ici que j’ouvre la bouche.

Je n’attends pas de lui une démission mais je présume déjà de ses réactions. Cest pourquoi j’ai dû auparavant prendre le large. Depuis que je suis présenté comme un danger pour lui, je suis attentif à tout ce qui se passe autour de ma présence en certains milieux, mon nom créant très souvent des susceptibilités parfois difficiles à gérer, dans un pays où toutes les institutions sont à la solde d’un parrain qui ne dit pas son nom.

A quoi peut donc s’attendre un citoyen qui a eu maillé à partir avec le chef de l’Etat? Si je suis encore vivant sahg mon pays après tout ce que l’on m’a fait subir, c’est bien par la grâce de Dieu. Certes, je m’étais juré de ne plus me jeter dans un genre de littérature. Mais je n’ai pu tenir parole. Je ne m’en plains pas, parce que j’estime qu’il a fallu le faire.

On ne saurait être complice de ce genre d’homme, de ce genre de pratiques, sangg gardant le silence. Il est certain que ce livre sera interdit au Cameroun, et que bien de personnes subiront les assauts farouches de la sécurité du Président.

sang pour sang ebale angounou

Amies lectrices, Amis piur, Libre à chacun de se faire une opinion après lecture de cet ouvrage. Cela na change rien à mon sort, car même dans mon exil, je vais devoir m’attendre à tout.

sang pour sang ebale angounou

J’ai ehale Jeanne-Irène, cette femme que je vénérais presque. J’ai aussi connu Roger Motaze, ce brillant officier. Tous nous avons été victimes de Paul Biya, à la différence que moi je suis encore vivant. Pour témoigner et rendre hommage à leur mémoire. A mes enfants, à mes parents, frères et soeurs, à mes amis et à tous ceux qui ne comprendront pas antounou raisons de cet acte suicidaire, J’exprime ma profonde sympathie.

Il voudrait démissionner de ses fonctions de président de la République. Mais il n’est pas facile de renoncer absolument au pouvoir, après l’avoir exercé pendant près d’un quart de siècle, de manière totalitaire. Il y a toujours quelqu’un qui vous force à revenir. Alors, il lui est venu dans l’idée de s’assurer une garantie ; quelqu’un qu’il laisserait à sa sanf, et qu’il manipulerait à sa guise, en sorte qu’à travers cette personne, il continuerait d’exercer le pouvoir, considérant qu’il se sera juste retiré physiquement.

C’est qu’il doit avoir de sérieuses raisons pour démissionner, car manifestement, rien ne l’y contraint. Cependant, il semblait y avoir une urgence. Certes, çà et là, on évoque angounouu raisons de santé.

sang pour sang ebale angounou

Mais le Président Ahidjo est un homme de solennités, un homme à suspens, événementiel. Il aime créer la surprise, et sait lui donner un cachet particulier. Il lui eût été facile de positionner un tout autre successeur, en nommant un nouveau Premier Ministre, et démissionner ensuite.

35 ans de sang, de larmes et d’inertie – Au royaume des moeurs sataniques

Suivant les mécanismes de la Constitution, le nouveau Premier Ministre qui succéderait à la tête de l’Etat. Entre le Président et son successeur, il se passa quelque chose de très profond: Car, Ahidjo voulut s’assurer la fidélité de Biya.

Or, Ahidjo était franc-maçon. Ce parrain de Paul Biya était lui-même franc-maçon, une puissante confrérie qui agit efficacement en milieux politiques. A son retour de France où il a suivi de grandes études, le jeune Paul n’est pas tout à fait imbu des réalités et pratiques en cours en Afrique, qui demandent qu’on se compromette lorsqu’on veut s’intégrer dans les hautes sphères du pouvoir.

  TÉLÉCHARGER THEME SGH-E250I

Le fait est que, on ne peut pas faire certaines choses, sans faire certaines autres choses. Paul Biya est né le 13 février dans un village appelé Mvomeka’a, arrondissement de Meyomessala, département du Dja et Lobo, au sud-Cameroun.

Il obtient brillamment un baccalauréat enau lycée Général Leclerc à Yaoundé. Ces études seront sanctionnées par l’obtention d’une licence en droit public enun diplôme de l’institut d’Etudes politiques de Paris enun diplôme de l’institut des Hautes Etudes d’Outre-Mer enet d’un diplôme d’Etudes Supérieures en droit public en De retour au pays en avec ATYAM Jeanne-Irène, une sage-femme originaire d’Akonolinga, qu’il a rencontrée puis épousée à Paris au début des années 60, il va commencer un riche parcours professionnel en pente ascendante, soutenu auprès de Ahidjo par le docteur Ajoulat.

En octobreil est nommé chargé de missions à la Présidence de la République ; en janvieril est directeur du Cabinet du Ministre de l’Education Nationale, de la Jeunesse et de la Culture. En décembreil est fait directeur du Cabinet Civil du Président de la République, pour devenir enle Secrétaire Général de la Présidence de la République.

En juinil est ministre d’Etat, confirmé aux mêmes fonctions. Ainsi, non seulement il se met à l’abri de quelques désagréments, mais en outre, l’influence qu’il exercerait sur son successeur lui permettrait d’orienter le cours de la vie du pays. Mais qui donc va être l’homme du Président? Membre de la Franc-maçonnerie, Ahidjo appartient aux cercles initiatiques. En conséquence, il sait sur quelles bases lier quelqu’un.

Or, son Premier Ministre lui semble d’évidence l’homme de la situation: Car, Ahidjo croit avoir en face de lui un lâche, un timide, discret et effacé, incapable de prendre ses responsabilités à proprement parler. C’est la personne idéale en matière de manipulation. A travers lui, Ahidjo compte pouvoir intervenir dans les grandes décisions du pays, bien que n’étant plus officiellement aux affaires.

Mais le tout n’est pas là. Il faudrait que Paul Biya prenne pleinement conscience de ce qu’il est et demeure un instrument ; il faudrait qu’il sache que s’il est porté à la tête de l’Etat, il devrait le considérer comme une faveur particulière du Président Ahidjo, et lui en être forcément reconnaissant. Car, d’autres personnes, dans le pays, dotées d’une plus forte personnalité, auraient pu être prisées par le Chef de l’Etat, à l’instar d’Ayissi Mvodo, d’Eboua Samuel etc Le président a eu des critères subjectifs et non objectifs, pour marquer sa préférence sur Paul Biya.

La Constitution, le Président Ahidjo pouvait la faire et la défaire sans rencontrer la moindre opposition. Il aurait pu disposer autrement que du Premier Ministre en matière de succession, et personne n’aurait bougé le petit doigt.

Il aurait même pu, malgré les dispositions constitutionnelles, nommer ou désigner son successeur, que cela se serait passé sans obstacle. Si bien qu’en laissant les choses telles qu’elles se présentent, il met Paul Biya en position de lui succéder car, telle est sa volonté.

Mais ce poste, le futur Président doit l’avoir sous une condition quelque peu saumâtre: Il y a alors un rapport homosexuel entre les deux hommes, pour sceller le pacte.

Si le bénéficiaire de la mesure vient à trahir ou à violer les bases de leur pacte, il mourra. Et, les bases du pacte sont simples: Paul Biya doit obéissance et soumission à Ahidjo.

Cet acte d’homosexualité, Paul Biya ne va pas forcément l’approuver.